Comment investir dans les jeux vidéo en 2020 ?

comment-investir-jeux-video

En 2020, alors que des centaines de millions de personnes ont été contraintes de rester chez elles pour éviter la propagation du COVID-19, certaines industries profitent de cette situation inédite. Parmi elles, l’industrie des jeux vidéo. L’utilisation des jeux vidéo a connu une forte augmentation. 

Cette tendance s’est observée avant même la crise du COVID-19. De plus en plus de personnes, tous âges confondus, jouent, ou suivent activement des joueurs professionnels. Les tournois de jeux vidéo attirent désormais des millions de téléspectateurs. 

Pourquoi investir dans les jeux vidéo ?

La croissance des jeux vidéo ne peut rester ignorée par les marchés financiers et les investisseurs. Selon le site de Digi-capital, l’industrie des jeux vidéo pèserait plus de 235 milliards en 2022. Take-Two Interactive, l’une des sociétés de jeux vidéo ayant connu la plus forte croissance depuis 2010, est en hausse de plus 1 200 %. Cela reflète bien l’intérêt pour ce secteur et la communauté grandissante des jeux vidéo. 

Avec le lancement des nouvelles consoles (Xbox et PlayStation) prévu en 2020, les deux géants Sony et Microsoft ont bien l’intention de satisfaire à la fois les amateurs de jeux et les investisseurs. 

D’autres géants technologiques tels que Google et Apple se lancent aussi dans le cloud gaming, pour ne pas se laisser trop distancer dans le secteur, qui devient de plus en plus compétitif avec la forte augmentation des gameurs qui se poursuit d’année en année.

Controverses et risques liés aux investissements dans le jeux vidéo

On fait souvent le rapprochement entre les jeux violents et les tueries de masse qui sévissent, particulièrement aux États-Unis. L’hypothèse selon laquelle les jeux vidéo violents créent des joueurs violents est un sujet de discussion qui continue de faire débat, malgré l’absence de preuves formelles reliant les deux. 

Le président américain Donald Trump a ouvertement annoncé que les jeux vidéo violents étaient en partie responsables des fusillades de masse aux États-Unis. 

Des jeux très populaires comme Grand Theft Auto (GTA) sont interdits dans certains pays, en raison de leur caractère violent et de la promotion du gangstérisme. De plus, les dernières versions de ce jeu incluent des casinos, où les joueurs peuvent parier réellement. Ce qui peut poser un problème de régulations.

10 actions pour investir dans les jeux vidéo

1) Ubisoft

Avec l’interdiction des rassemblements à cause du COVID-19, Ubisoft s’est lancé dans les événements en ligne. Sa première conférence numérique, appelée Ubisoft Forward, sera organisée le 12 juillet et de nombreux nouveaux jeux seront révélés.

Les amateurs sont particulièrement impatients de voir sortir Assassin’s Creed Valhalla, que l’éditeur français avait annoncée pour avril, ainsi que d’autres jeux dont la sortie est retardée, comme Watch Dogs : Legion, Gods and Monsters et Rainbow Six Quarantine. Assassin’s Creed Valhalla est très attendu et sortira pendant les fêtes de fin d’année sur Google Stadia, PlayStation 4, Windows PC, Xbox One et Xbox Series X.

2) Nintendo

L’idée de lancer un jeu vidéo en plein confinement s’est avérée payante. Le troisième fabricant de consoles a connu une hausse de ses revenus, tandis que ses concurrents Microsoft et Sony ont subi une baisse durant le premier trimestre de 2020. 

Son nouveau jeu familial « Animal Crossing : New Horizons » est un grand succès, avec 1,88 million d’exemplaires vendus au Japon au cours des trois premiers jours de sa commercialisation. Ce jeu a sans doute aidé certaines familles à mieux gérer le confinement.

3) Microsoft

Les revenus de Microsoft liés aux services de la Xbox ont baissé au premier trimestre 2020, par rapport à l’année précédente. Cependant, la société s’apprête à lancer sa nouvelle console de la Série X et la communauté de jeux vidéo l’attend impatiemment.

Son service de Streaming Mixer a enregistré un record d’utilisation en 2020. Il en est de même pour ses services Xbox Game Pass et Xbox Live. Microsoft a aussi assuré que la majorité des jeux à sortir prochainement ne seront pas retardés par le COVID-19.

4) Sony

À l’instar de Microsoft, Sony a aussi subi une baisse de ses revenus liés aux jeux vidéo durant le premier semestre 2020. Cependant, selon plusieurs analystes, cela n’est pas dû à la crise du COVID-19, mais au fait que les utilisateurs achètent moins de consoles PlayStation 4 et de jeux, à l’approche de la sortie de la PS5. Cependant, l’utilisation de la PS4 a connu une forte hausse durant cette période et la multinationale japonaise récoltera sans doute les fruits de cette convoitise.

Electronic Arts (EA), a sorti un remake du fameux « Final Fantasy 7 ». Et celui-ci est uniquement jouable sur PlayStation.

5) Activision 

Comme Nintendo, Activision a choisi le moment idéal pour sortir son jeu « Call of Duty : Warzone ». Celui-ci a attiré environ 15 millions de joueurs dans les trois jours suivant sa sortie. La société américaine a aussi sorti une nouvelle version du jeu « Call of Duty : Modern Warfare 2 », de quoi donner à des millions de gens les moyens de passer les moments difficiles.

6) Amazon

En 2014, la société avait acquis Twitch, la plus grande plateforme de live streaming au monde. L’utilisation de cette plateforme a fortement augmenté avec la crise du COVID-19. La plateforme n’attire plus seulement les amateurs de jeu, mais également des coachs, des musiciens et des professeurs, qui l’utilisent pour dispenser des formations ou diffuser leur performance en ligne. Au cours du premier trimestre, Twitch a battu de nouveaux records en matière d’heures totales de visionnage, à 3,1 milliards. Et ce chiffre va certainement augmenter.

7) Take-Two Interactive

Take Two bénéficie aujourd’hui d’un contrat passé en 2017 avec la NBA. Alors que la NBA est suspendue jusqu’à nouvel ordre, les téléspectateurs qui veulent désespérément voir du basket-ball se tournent vers les tournois de la NBA 2K, développée par Take Two. Les tournois de basket sont disputés par des joueurs professionnels. 


8) Alphabet

YouTube Gaming connaît aussi une augmentation de son trafic, 13 % pour le premier trimestre 2020. Alphabet a conclu un accord avec Activision, en vue d’être le partenaire exclusif de streaming de l’éditeur pour tous les événements sportifs. Le géant du web a en outre sorti son propre service de cloud gaming, Google Stadia. 

9) Electronic Arts 

L’éditeur américain a lui aussi profité du fait que les amateurs de jeux devaient rester chez eux. Ses franchises Apex Legends, Battlefield et FIFA restent populaires. Alphabet a prévu d’ajouter les jeux d’EA tels que Madden, FIFA et Star Wars Jedi : Fallen Order, à son nouveau service Google Stadia.

10) NVIDIA

NVIDIA ne conçoit pas de jeux, mais sa gamme de puces GeForce est depuis longtemps indispensable pour bon nombre de jeu. La société continue de renforcer son offre avec la sortie, fin 2019, de son service cloud gaming, GeForce NOW. À la même période, la société a annoncé qu’un nombre record de 125 modèles d’ordinateurs portables utilisent désormais ses puces.

Retour haut de page