Comment investir dans la 5G en 2020 ?

comment-investir-5G

Les sociétés technologiques et de télécommunication travaillent sur la 5G depuis près de dix ans. Leurs promesses en matière de performance, qui faisaient rêver, sont maintenant en train de devenir une réalité. 

Pour les investisseurs, cette technologie est doublement avantageuse. Non seulement on bénéficiera d’une vitesse et d’une connectivité accrues de nos différents gadgets, mais les actions des sociétés de télécommunication spécialisées dans ce domaine sont des instruments de placements intéressants. Cependant, investir dans la 5G pourrait présenter certains risques et inconvénients, que nous évoquerons aussi dans cet article.

Avant de découvrir 10 actions intéressantes à acheter pour investir dans la 5G, découvrons brièvement cette technologie.

Qu’est-ce que la 5G ?

« 5G » signifie la 5e génération de la technologie de téléphonie mobile. Elle succède à la 4G (4e génération) et est conçue pour augmenter significativement la vitesse et la réactivité des réseaux sans fil. Grâce à une nouvelle génération d’antennes et une bande passante plus grande, la 5G permettra de transférer une plus grande quantité de données dans les réseaux sans fil. 

Les avantages de la 5G

Pour les utilisateurs, la 5G rime avec une connexion internet plus rapide, une meilleure connectivité, des téléchargements plus rapides, un streaming plus performant, etc. Pour les fournisseurs de services en ligne, cela signifie qu’ils pourront ainsi proposer de nouvelles fonctionnalités que la 4G ne pouvait pas permettre. 


En plus de ces avantages, la 5G apportera une révolution de taille, celle de l’internet des Objets (IdO). Les sociétés de technologie auront un accès plus rapide (quasi instantané) aux données en temps réel, provenant de différents appareils et gadgets du quotidien (smartphone, montre connectée, voiture connectée ou encore véhicule de transport en commun connecté). Tous les objets connectés d’une ville pourraient ainsi former un réseau, dans lequel la communication se ferait en temps réel. 

Les risques liés au déploiement de la 5G

La technologie 5G repose sur les antennes qui émettent des radiofréquences. Toutes les tours de téléphonie cellulaire émettent des ondes. Les réseaux 4G utilisent des fréquences inférieures à 8 GHz, tandis que les réseaux 5G utilisent des fréquences beaucoup plus élevées comprises dans une gamme de 30 GHz à 300 GHz. Plus cette fréquence est élevée, plus elles sont susceptibles de causer des problèmes de santé chez l’homme. 

Les ondes radio sont dites non ionisantes, donc à priori pas dangereuses pour la santé. Cependant, de nombreuses études scientifiques ont fait le rapprochement entre ces ondes et le cancer, des dommages causés à l’ADN et la stérilité. Si aucune étude n’a encore réussi à le démontrer formellement, l’ensemble de la communauté scientifique tire la sonnette d’alarme.

10 actions pour investir dans la 5G

On comprend bien que la 5G est une technologie révolutionnaire, qui peut changer notre façon de vivre. Pour les entreprises technologiques, d’énormes opportunités sont envisageables.

Voyons à présent quelques sociétés, dont les actions permettent de tirer parti de cette technologie dès aujourd’hui, en attendant son déploiement effectif.

1) Iliad (ILD : EPA)

Iliad SA, la maison mère de Free, est une société de télécommunication basée à Paris. La société propose des services de téléphonie fixe et mobile, d’hébergement et d’accès à internet. En février 2020, Iliad a été choisie par Nokia pour un partenariat à long terme, en vue de déployer la 5G en France et en Italie. 

Ce partenariat vise à moderniser le réseau, en rendant la 5G disponible pour les 17 millions d’abonnées d’Iliad dans les 2 pays. Le groupe français tirera parti de la dernière technologie d’accès radio développée par Nokia, appelée AirScale. Cette dernière prend aussi en charge la 4G.

2) Orange (ORA : EPA)

Le déploiement de la 5G fait l’objet d’une véritable course dans l’Hexagone. De son côté, Orange s’est aussi associé à Nokia et Ericsson pour la fourniture d’une gamme de produits et de services nécessaires au déploiement de son réseau 5G en France.

Après avoir évalué la prestation des deux géants nordiques de la télécommunication, le groupe français a déclaré que ces fournisseurs avaient démontré leur fiabilité et leur engagement à offrir une excellente expérience de la 5G à ses abonnés. 

Avec ce partenariat, Nokia et Ericsson fourniront un ensemble de produits et de services (antennes et services associés) qui permettront une couverture de la 5G sur toute la France.

3) Nokia (NOKIA : HEL) 

Après avoir longtemps dominé le secteur de la téléphonie mobile dans les années 2000, Nokia avait raté le virage des smartphones. Mais ce géant finlandais de la télécommunication a pris une avance considérable dans le développement de la 5G, il fait maintenant partie des leaders dans ce domaine en Europe.

Nokia profite bien de la réticence des autorités européennes et américaines vis-à-vis de la 5G offerte par Huawei. Les États-Unis mettent en effet la pression sur les autorités européennes, pour qu’elles interdisent les services de Huawei, le plus grand producteur d’équipements de télécommunications au monde (et aussi le plus compétitif). Les Américains pointent du doigt une potentielle utilisation de cette technologie pour un espionnage de la part du gouvernement chinois.

En matière de performance, Nokia a récemment annoncé avoir marqué un nouveau record de vitesse de la 5G sur son réseau OTA (Over-the-Air) à Dallas, au Texas. Le groupe a affirmé avoir atteint une vitesse de 4,7 Gb/s lors de tests. Nokia permettra aux opérateurs américains d’offrir divers services aux entreprises les plus exigeantes en matière de connexion internet.

4) Ericsson (ERIC : STO)

Leader en Europe, cette société suédoise a déjà des contrats commerciaux sur la 5G avec au moins 75 opérateurs de télécommunication. Parmi eux, on compte les géants Verizon, T-mobile et Vodafone. Ericsson profite, aux côtés de Nokia, des restrictions de Washington envers le déploiement de la 5G de Huawei aux États-Unis. 

Dans le cadre de ses récents avancements, Telia, le plus grand opérateur suédois, a mis en service en mai 2020 son réseau 5G commercial dans certaines régions de Norvège, avec l’aide d’Ericsson. Le partenariat vise une couverture nationale de la 5G d’ici fin 2023.  

Ericsson est aussi présent en Asie, malgré la concurrence du géant Huawei. L’opérateur thaïlandais True Corporation l’a choisi comme fournisseur de réseau d’accès radio, dans le cadre de son programme de couverture nationale de la 5G. Les deux groupes de télécommunication travaillent ensemble depuis 2017.

5) Verizon (VZ : NYSE)

Sur le marché américain, le choix de l’action de Verizon est pratiquement une évidence. C’est l’opérateur qui est en train de rendre la 5G accessible aux utilisateurs lambda. Verizon est l’une des sociétés 5G les plus en avance dans le déploiement effectif de cette technologie. Le groupe a déjà fait ses preuves dans le passé, pour le déploiement de la 3G et de la 4G. 

Verizon a été le premier opérateur à avoir lancé la 5G aux États-Unis et son déploiement est déjà en cours dans plusieurs grandes villes. La société a désormais rendu possible le téléversement par la 5G. Cela signifie que ses abonnés peuvent envoyer des données plus rapidement. 

6) Xilinx (XLNX : NASDAQ)

Xilinx est une société américaine de technologie spécialisée dans la fabrication de composants logiques programmables, ou simplement de puces électroniques. Ce groupe fabrique des puces utilisées dans les équipements de télécommunication. Xilinx est en effet convoité par Ericsson, Nokia et Huawei.

Ce groupe, pesant plus de 22 milliards de dollars, est l’une des premières entreprises à tirer profit de la 5G, faisant de son action un excellent choix pour les investisseurs. En effet, Xilinx tirera indéniablement le meilleur parti de l’augmentation des dépenses liées aux infrastructures. Ses puces sont des composants indispensables pour l’installation de réseaux 5G.

Xilinx a gagné un contrat avec Samsung pour sa radio 5G de deuxième génération. Le groupe coréen utilisera les puces nommées « Versal » pour doter ses infrastructures d’une meilleure technologie, capable de traiter plus de données que ses anciennes installations.

7) Qualcomm (QCOM : NASDAQ)

Qualcomm est un autre fabricant de puces, qui a également un portefeuille impressionnant lié à la technologie 5 G. La société avait conclu un accord avec Apple en 2019, pour la fourniture de puces pour l’iPhone pendant au moins les six prochaines années. Cette association permettra de doter les prochaines générations d’iPhone de la possibilité de se connecter aux réseaux 5G.

8) Crown Castle (CCI : NYSE)

La société texane va aussi tirer parti de l’installation de nouvelles antennes nécessaires à la connectivité de la 5G. Crown Castle n’a pas été très impactée par la crise du COVID-19 lors du premier trimestre de 2020. La direction s’attend en outre à une augmentation significative de ses activités au second semestre, avec l’accélération du déploiement de la 5G.

9) Marvell Technology (MRVL : NASDAQ)

Marvell Technology est leader dans la fourniture de solutions de semi-conducteurs. Marvell profite de chaque nouvelle génération de téléphonie mobile pour renforcer sa position dans le secteur. Ses solutions 3G et 4G permettent à plus d’un milliard de personnes dans le monde d’avoir une couverture cellulaire grâce à ses partenariats avec les opérateurs. La société compte bien aller plus loin avec la 5G.

10) Apple (AAPL : NASDAQ)

Lorsque l’on parle de 5G, on a plutôt tendance à penser aux opérateurs. Mais Apple, l’une des entreprises les plus rentables du monde, est bien placée pour devenir l’un des principaux fournisseurs de téléphones mobiles 5G.

Certains analystes tablent sur l’hypothèse que des iPhone 5G pourraient être mis sur le marché avant la fin de l’année 2020. Avec une liquidité de plus de 200 milliards de dollars, cela pourrait bien se produire, faisant alors d’Apple une bonne valeur à mettre sur son portefeuille avant 2021.

Retour haut de page